fr

Comment déclencher une nouvelle révolution verte et mettre le cap sur le Programme 2030

27-28 mars 2017 – Une quarantaine de ministres, PDG, représentants de haut niveau des organismes de l’ONU, des organisations non gouvernementales et des syndicats, ainsi que plus de 300 spécialistes du développement durable se sont réunis à Berlin à l’occasion de la seconde conférence mondiale du PAGE sur l’économie verte.

Le Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte (PAGE) rassemble cinq agences des Nations Unies – le PNUE, l’OIT, le PNUD, l’ONUDI et l’UNITAR – afin de soutenir les pays souhaitant poursuivre leur trajectoire vers une croissance partagée et plus verte. Il aide les nations et les régions à recadrer leurs politiques et leurs pratiques autour de la durabilité afin d’encourager la croissance économique, générer des revenus et des emplois, réduire la pauvreté et les inégalités et atteindre les objectifs de développement durable. Le Centre international de formation de l’OIT (CIF-OIT) participe à l’évènement en sa qualité de partenaire du renforcement des capacités et principal organisateur de l’Académie mondiale sur l’économie verte: une formation intensive sur les économies vertes inclusives qui joue également le rôle de plateforme d’innovation et de partage des connaissances en rassemblant des gouvernements, des partenaires sociaux, des membres de la société civile, des professionnels du développement durable et des chercheurs du monde entier.

Placée sous le thème central «Les économies vertes inclusives: le moteur des objectifs de développement durable», la conférence de Berlin s’est intéressée à trois sujets en particulier: les investissements écologiques, les modes de vie durables et la croissance partagée. Pendant ces deux jours, l’exposition «Les pionniers de l’économie verte», organisée par la Coalition pour une économie verte, a permis d’illustrer des méthodes innovantes, des modèles commerciaux et des partenariats mondiaux en faveur de la transition vers une économie verte. Ont ainsi été présentées l’Initiative verte du centenaire de l’OIT pour une transition juste vers un avenir durable à faible émission de carbone et les activités de renforcement des capacités correspondantes.

Pendant cette rencontre, les participants ont débattu des causes économiques profondes de l’exploitation grandissante des ressources naturelles, du changement climatique et de la pollution. D’éminents économistes, comme Jeffrey Sachs et Pavan Sukhdey, les ont rejoints en vue d’explorer les moyens de lutter contre les inégalités et la dégradation de l’environnement, en s’appuyant sur les objectifs de transformation et les cibles du Programme de développement durable à l’horizon 2030. «Nous n’avons pas à choisir entre un environnement sain et une économie florissante: nous pouvons avoir les deux», a déclaré le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement, Erik Solheim. «Quelles que soient les politiques menées actuellement, il existe une tendance mondiale irréversible: nous devons rendre nos économies plus propres, plus justes et plus stables. Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est d’une forte accélération – une nouvelle révolution verte – pour être sûrs de parvenir à une économie verte inclusive avant que la nature ne soit complètement détruite.»

Pour plus d’informations: http://www.un-page.org/.

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous