fr

La traite des êtres humains est bien réelle: protégeons-nous – Tsireledzani!

Depuis février 2009, le projet de sensibilisation Tsireledzani (qui signifie “protéger” en venda, l’une des onze langues officielles d’Afrique du sud) travaille sur l'élaboration, l'expérimentation et la diffusion d'une série de produits, d’activités et d’outils pilotes de sensibilisation à la traite des êtres humains, dans certaines zones pilotes d’Afrique du Sud. Financé par l'Union européenne, Tsireledzani est dirigé pour son gouvernement par le ministère public sud-africain (NPA – National Prosecuting Authority). Le CIF-OIT est responsable de la mise en œuvre de ce projet d’appui à facettes multiples, accordant une attention particulière à son volet de sensibilisation et de formation.

La traite des êtres humains est un concept relativement peu connu au sein de la société sud-africaine et la majorité de la population pense que ce crime ne concerne pratiquement que les étrangères.  La traite des êtres humains est pourtant un problème quotidien en Afrique du sud et dans la plupart des régions du monde.

Il est prouvé que la meilleure façon de l’aborder est d'informer autant de personnes que possible de son existence et de ses caractéristiques.  Le manque d'informations a un impact négatif sur les segments les plus vulnérables de la société, à savoir, les enfants, les femmes et les pauvres.  Puisque la tromperie est l'une des ruses les plus utilisées par les trafiquants, le fait de sensibiliser les cibles potentielles peut grandement compliquer la tâche de ces criminels.   En étant informées, les populations sont prêtes à se protéger et à protéger leurs familles et communautés contre cette forme sournoise et intolérable d'esclavage moderne.

Dans le cadre du projet Tsireledzani, l'Organisation internationale du Travail a mené en 2009 une étude visant à mesurer dans certaines zones et auprès de certains groupes cibles le niveau de sensibilisation à la traite des êtres humains.

L'étude a confirmé qu’il existe de nombreux malentendus à ce sujet: la plupart des gens  ont tendance à penser que ce problème ne concerne que les étrangers, et plus particulièrement les femmes à la recherche d'argent facile. Ils ne pensent pas que les victimes de la traite des êtres humains sont souvent soumises à d'autres formes d'exploitation par le travail, plutôt qu’au commerce du sexe.

Les victimes tombent dans les filets des trafiquants, en raison de leur vulnérabilité et de la précarité de leurs conditions de vie.  Le principal message des campagnes de sensibilisation du projet Tsireledzani est que la traite des êtres humains est bien réelle et peut viser n'importe qui.

Les campagnes s’adressent principalement aux membres de la communauté (enfants, enseignants, parents, tuteurs, personnel soignant, chefs traditionnels et villageois), compte tenu de leur rôle essentiel en termes de prévention et d'autoprotection.   Les campagnes Tsireledzani cibleront également d’autres publics, tels que le secteur des loisirs et du tourisme, le secteur des transports, la fonction publique et la société civile.

L'objectif est de mettre à la disposition du Gouvernement sud-africain, du ministère public (NPA) et de tous les acteurs concernés, un ensemble d'instruments efficaces d'information et de sensibilisation du public, pouvant être facilement reproduits et diffusés dans tout le pays.

Ces outils comprennent des story-boards, des feuilletons radiophoniques, basés sur l'adaptation d’histoires émouvantes de traite humaine, un kit d'apprentissage pour les adolescents et leurs enseignants/animateurs, la production d'œuvres d'art, des poèmes, des programmes radio et des représentations théâtrales sur la traite des êtres humains.

D’autres activités incluent la production et la distribution d'affiches, de dépliants, d’autocollants et de brochures, ainsi que le lancement du premier site web du gouvernement sud-africain sur la traite des êtres humains (www.tsireledzani.gov.za), où l'on y trouve de plus amples renseignements sur le projet.

Tsireledzani!

 

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous