Le Centre rejoint le Partenariat pour une action sur l’économie verte

Des pays tels que le Burkina Faso, le Pérou, l’île Maurice, la Mongolie et le Sénégal sont sur le point de stimuler leurs économies à travers une transition des investissements et des politiques vers une nouvelle génération d'actifs qui incluent les technologies propres et une infrastructure efficace en ressources, une main-d'œuvre qualifiée en matière d’économie verte, des écosystèmes qui fonctionnent bien et une bonne gouvernance.

Une telle transformation, appuyée par le Partenariat pour une action sur l’économie verte (PAGE) conduit par les Nations Unies, paiera d’importants dividendes en termes sociaux, environnementaux et économiques. PAGE a pour objectif d’étendre son appui à 30 pays au total d’ici à 2020.

Plus de 11 millions de dollars ont été annoncés pour appuyer les activités de PAGE par des donateurs. L'annonce a été faite à la première Conférence mondiale de PAGE, organisée par les Émirats arabes unis, sous le patronage de Son Altesse Cheikh Mohammed Ben Rachid Al Maktoum, Vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis et Gouverneur de Dubaï, les 3 et 4 mars 2014.

L'événement a réuni plus de 30 ministres des Finances, de l’Environnement, du Travail et du Commerce du monde entier. En outre des fonctionnaires de haut niveau des Nations Unies, des experts internationaux, des représentants de la communauté des affaires et de la société civile ont pris part à cette rencontre. C’était pour les gouvernements et autres parties prenantes l'une des premières occasions, depuis la Conférence Rio+20 en 2012, de faire le point sur les progrès réalisés sur l'économie verte au plan national comme une voie pour la réalisation du développement durable et l'éradication de la pauvreté.

La déclaration de Rio+20 – « L'avenir que nous voulons » – a donné aux les Nations Unies le mandat d’appuyer les pays dans leur transition vers une économie plus verte et plus inclusive. L'initiative PAGE a été créée l'an dernier par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), l'Organisation internationale du Travail (OIT), l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) en réponse à cet appel à l'action.

À travers le programme « Emplois verts » de l’OIT, le Centre a rejoint le partenariat afin d’en appuyer la composante de développement des capacités et d’organisation d’activités aux niveaux international et national. C’est dans ce cadre que l’Académie sur l’économie verte se déroulera à Turin du 6 au 17 octobre 2014.

S'exprimant au nom des agences des Nations Unies partenaires de PAGE, Achim Steiner, Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur exécutif du PNUE, a déclaré: «Le Partenariat pour une action sur l'économie verte a le potentiel d'aider les pays à améliorer le bien-être humain et l'équité sociale, tout en réduisant considérablement les risques environnementaux et les pénuries écologiques conformément à leurs propres priorités de développement nationales. La croissance au niveau des revenus et de l'emploi serait conduite par l’investissement privée et publique qui réduit les émissions de carbone et la pollution, améliore l'efficacité en énergie et en ressources et empêche la perte de biodiversité et des services écosystémiques.

Le moment est venu d’assurer que d’ici à 2015 – quand les Objectifs du Millénaire pour le développement prendront le pas sur les objectifs de développement durable – la communauté mondiale aie les stratégies et les politiques en place pour intégrer pleinement la nature dans la comptabilité et la planification économique. Améliorer les conditions de vie de 1,2 milliard des personnes les plus pauvres au monde nécessitera des financements, de l'innovation, du transfert de technologie, un renforcement des capacités, ainsi qu'une gouvernance efficace et des partenariats à tous les niveaux. La prise en compte de tous ces éléments est essentielle à la subsistance du capital naturel sur lequel se fonde toute forme de développement. »

 

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous