fr

Partout, toujours

Nous avons le plaisir de vous transmettre le témoignage d'une participante mexicaine à une activité d’enseignement à distance du Centre.

Je m’appelle Imelda Jiménez García, je suis mexicaine et je travaille pour la fédération de travailleurs Vanguardia Obrera, affiliée à la Confédération révolutionnaire des ouvriers et paysans (CROC).

J'ai participé à la « Formation syndicale en ligne sur le genre et le travail décent » organisée par le Programme des activités pour les travailleurs du Centre international de formation de l'OIT.

Quand on m’a annoncé que j’avais été acceptée à ce cours, j’ai ressenti une certaine nervosité parce que je n’avais jamais vécu d’expérience similaire, ayant fait toutes mes études dans un environnement classique, face aux professeurs.

Les premiers jours ont servi à m’habituer à cette forme de travail, et puis mes tutrices, au demeurant excellentes facilitatrices et expertes des thèmes traités, m'ont aidée.

Il m’a suffi d’aborder les thèmes de l’unité I pour entrer de plein pied dans l’étude. J’ai parcouru le matériel didactique qu’on m’avait transmis, je l’ai analysé, je l’ai comparé avec la manière dont sont organisées certaines entreprises du syndicat auquel j’appartiens, au sein desquelles les femmes composent la majorité du personnel, et j’ai réalisé qu’il restait encore pas mal de chemin à faire pour atteindre l’égalité des genres.

Au fil des unités, mon intérêt s'est accru, et mon envie d’en savoir plus s’étendait. Je voulais comparer la situation des travailleuses mexicaines par rapport aux autres pays d'Amérique latine, j’accordais de l’attention à l’avis de mes condisciples, et les interventions des tutrices m'incitaient à réfléchir. Je tirais mes conclusions et les consignais dans mon carnet de notes en me disant « Ça, je vais l’appliquer avec mes camarades, parce qu’elles en ont besoin et qu'elles le méritent ».

Grâce à ce cours, j’ai vécu des moments très intéressants et j’ai pu participer en connaissance de cause à la Première conférence mondiale pour la femme, qui s’est déroulée à Bruxelles, en Belgique. Lors de la Convention syndicale pour la reconstruction et le développement de Haïti qui a eu lieu en République dominicaine, j’ai même eu la chance de donner une présentation sur la place occupée par la femme dans les familles et la société haïtiennes dans le cadre de la reconstruction et du développement du pays.

Je continuerai à ramasser des grains de sable çà et là, parce que c’est comme cela qu’on construit des châteaux solides. 

 

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous