fr

Risquez-vous de faire partie du million de victimes d’un accident du travail recensées chaque jour?

Peut-être, mais cet accident peut être évité. On ne peut changer le passé, mais on peut empêcher qu’il ne se répète.

Le fait que nous soyons rémunérés pour notre travail ne nous oblige pas à devoir affronter des risques évitables. La santé et la sécurité au travail ne sont pas une prime. La vie est précieuse, et la qualité de vie n’a pas de prix. Elle ne peut être atteinte que si la santé physique et psychique et le bien-être social sont au rendez-vous. Aujourd’hui, la majorité des individus passent la plus grande partie de leur vie active au travail. Un environnement de travail sain et sûr est donc essentiel.

Quelle que soit notre activité, le risque est toujours présent. Les accidents, blessures et maladies résultant du travail peuvent être évités grâce à la technologie et au savoir-faire des dirigeants, en minimisant les dangers et en rendant les lieux de travail plus sûrs et plus sains.

Nous pouvons tous contribuer aux efforts de prévention. Notre obligation en tant qu’employeurs et notre droit en tant que travailleurs sont de participer à ce processus, parce qu'une main-d'oeuvre en bonne santé ne peut qu'être plus productive. Employeurs, travailleurs ou gouvernements, nous avons tout à y gagner.

La Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, organisée le 28 avril, est une campagne internationale visant à promouvoir le travail sûr, sain et décent.  En 2003, le BIT a commencé à célébrer la Journée mondiale en mettant l'accent sur la prévention des accidents et maladies liés au travail. Pour ce faire, il a tiré parti de ses atouts traditionnels: le tripartisme et le dialogue social. Les mouvements syndicaux du monde entier associent depuis longtemps la journée du 28 avril avec la commémoration des victimes d'accidents du travail et de maladies professionnelles.

Le thème de cette année est "Santé et vie au travail: un droit humain fondamental".  La protection des travailleurs contre les maladies et accidents professionnels est non seulement un droit du travail, mais aussi et surtout un droit humain fondamental et un des principaux objectifs de l’OIT, comme le stipule sa Constitution. La contribution de l’OIT à la reconnaissance des droits humains dans le monde du travail ressort clairement des principes fondamentaux consacrés dans les normes internationales du travail.

Le Centre organise des activités de formation dans ce domaine  en anglais, français et espagnol depuis de nombreuses années. En 2009, quelque 15 activités auront lieu sur le campus et sur le terrain. En outre, le Centre propose en collaboration avec l’Université de Turin un cours postuniversitaire en santé et sécurité au travail. Ce programme de 32 semaines, dispensé en anglais, se compose d’une phase à distance et d’une phase résidentielle.

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous