fr

Une nouvelle culture professionnelle pour les droits des travailleurs

Chaque jour, nous nous efforçons d’être plus productifs et concurrentiels, et de favoriser le développement personnel des travailleurs, a assuré Marco Antonio Adame Castillo, gouverneur de l’État mexicain de Morelos, lors de l’inauguration du cours « Sistema de Medición y Avance de Productividad » (Simapro) qui s’est déroulé du 7 au 11 septembre à Cuernavaca, au Mexique.

Quarante représentants d’Argentine, de Bolivie, du Chili, du Costa Rica, du Mexique, d’Uruguay, du Honduras, de Cuba, de République Dominicaine et du Pérou ont participé à une semaine de travail intensive et discuté de la compétitivité, des organismes de formation, du travail décent, des systèmes d’évaluation de la productivité intégrale, des mécanismes de rétroaction et de formation continue, ainsi que de la gestion du SIMAPRO.

Ces activités s’inscrivaient dans le cadre du 90ème anniversaire de l’Organisation internationale du travail (OIT).  Adame Castillo a déclaré que l’un des objectifs du Simapro était d’obtenir la participation et l’association des travailleurs à la gestion des changements en entreprise, dans un objectif de rentabilité économique et de durabilité sociale et environnementale.

« Il convient de favoriser une culture professionnelle articulée autour de la personne et de la justice sociale, et qui se traduise par le dialogue, l’innovation, la génération de richesses et la création d’emplois décents » a-t-il déclaré. 

Germán López Morales, directeur du Bureau Mexique-Cuba, estime qu’il faut miser sur l’innovation professionnelle. Il a assuré que les principes et valeurs de l’OIT sont toujours vigoureux et bien respectés, 90 ans après la création de l’organisation. La preuve ? L’on dénombre aujourd’hui dans le monde 180 conventions garantissant une meilleure qualité de vie aux familles des travailleurs. Il a néanmoins ajouté qu’il fallait être prêt à relever les défis internationaux posés par l’actuelle crise économique, notamment par le biais des actions stratégiques menées par les gouvernements, les employeurs et les employés pour accroître la productivité. « Lors de la dernière réunion, nous avons conclu un pacte mondial pour créer de nouvelles sources d’emplois, et ainsi affronter les affres de la crise économique » a expliqué Germán López.

Il a conclu en précisant qu’il convient d’emboîter le pas au progrès et d’exiger une éducation plus qualitative visant une productivité accrue, faute de quoi la création d’emplois s’avérera difficile.

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous