Vers une économie verte au Pérou

La ministre péruvienne du Travail et de la Promotion de l’emploi, Mme Ana Ethel del Rosario Jara Velásquez, et son collègue chargé de l’Environnement, M. Manuel Gerardo Pedro Pulgar-Vidal Otálora, ont signé la déclaration officiel du Partenariat d’action pour une économie verte (en anglais, Partnership for Action on Green Economy - PAGE) lors de la cérémonie de clôture du séminaire intitulée « Vers une économie verte au Pérou », qui s’est déroulé à Lima les 28 et 29 avril derniers.

En présence de représentants de l’Organisation internationale du Travail, du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), de l’Institut des Nations Unies pour la formation pour la formation et la recherche (UNITAR), du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du Centre de Turin, les autorités péruviennes ont insisté sur l’importance de la promotion d’une économie et d’une croissance vertes en tant que politique publique guidant le pays vers le développement durable, le bien-être pour tous, l’inclusion et la justice sociale.

Au cours de la cérémonie, la ministre du Travail a indiqué que la première année, PAGE Pérou cherchera à identifier les lacunes et les possibilités d’apprentissage et rencontrera les acteurs de premier plan des secteurs clés de l’économie pour leur illustrer les avantages d’une économie verte. « Le Pérou a connu une forte croissance économique, mais il subsiste des menaces écologiques qui risquent d’annihiler ces bons résultats. Une manière d’éviter cette catastrophe consiste à recourir à des énergies propres et génératrices d’emplois, afin de concilier la reconversion de la main-d’œuvre et la modernisation de l’appareil productif », a-t-elle déclaré.

De son côté, le ministre de l’Environnement a déclaré: « Nous devons comprendre qu’avec des initiatives telles que PAGE, le monde commence à cueillir les fruits d’un processus vieux de plus de 40 ans, au cours desquels les changements progressifs ont permis de faire comprendre la valeur intrinsèque du développement par rapport à la durabilité des ressources. » Il a ajouté que l’expression « développement durable » avait vu le jour il y a 25 ans et que ce concept est désormais de plus en plus présent, non seulement dans le secteur public, mais aussi dans le secteur privé.

Enfin, tous deux ont remercié les différentes agences des Nations Unies pour leur soutien et répété qu’ils continueront à œuvrer de concert au déploiement des efforts de planification du développement en incorporant le concept d’économie verte dans les politiques publiques nationales.

Le Pérou bénéficiera d’un soutien à quatre niveaux: recherche appliquée et création de connaissances; dialogue politique avec les fonctionnaires de haut niveau et les autres parties intéressées; création et développement de capacités; et conseils en matière d’économie verte.

Le Centre de Turin appuiera les manifestations de développement des capacités organisées dans le pays et accueillera des délégués péruviens aux cours interrégionaux qui se tiennent sur le campus, comme cela a par exemple été le cas pour le cours sur la « Promotion des politiques pour les emplois verts: potentiel de création d’emplois et besoins de compétences dans une économie verte » de cette semaine, qui compte parmi ses participants des fonctionnaires du ministère péruvien du Travail et de la Promotion de l’emploi.

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous