fr

Villes et sociétés en transition – Vers un développement ouvert à tous et à impact environnemental limité

Le 5 juin dernier, le Festival du film environnemental (CinemAmbiente) et le Centre international de formation de l’OIT ont célébré la Journée mondiale de l’environnement en organisant une conférence intitulée «Villes et sociétés en transition – Vers un développement ouvert à tous et à impact environnemental limité» dans le cadre des «Éco-discussions» menées à l’occasion du festival.

Cet événement a marqué le début de la collaboration entre le festival CinemAmbiente et le Centre, qui entend promouvoir la durabilité environnementale par l’éducation, la formation, la recherche et l’innovation en matière d’apprentissage. Il a réuni plus de 100 représentants de gouvernements locaux, d’organisations de la société civile, d’universités, du secteur privé, de partenaires du développement, des médias et du grand public, et a été suivi en streaming par un grand nombre de spectateurs.

On y a discuté des voies de développement alternatives, qui mènent toutefois toutes au même objectif, à savoir celui d’économies et de sociétés durable sur le plan environnemental,  ouvertes à tous et résilientes face au climat.

Plus particulièrement, la conférence a sensibilisé le public aux thèmes suivants:

  • le mouvement «Villes en transition», présenté par Cristiano Bottone, cofondateur de Transition Town Italia http://transitionitalia.it/;
  • un cas concret de développement d’entreprises vertes, d’innovation écologique et de cogénération d’énergies renouvelables, présenté par Agostino Re Rebaudengo, président d’Asja: http://www.asja.energy/en/;
  • le projet Italiachecambia, créé par Daniel Tarozzi, http://www.italiachecambia.org/;  
  • les principes de la philosophie «Recherche et initiatives à émissions zéro», présentés par Gunter Pauli, auteur et initiateur de Blue Economy, http://www.theblueeconomy.org/ et http://www.zeri.org/;
  • le concept de transition équitable, telle que soutenue par l’Accord de Paris sur le changement climatique et le Programme du développement durable à l’horizon 2030, présenté par Kees van der Ree, conseiller technique du programme Emplois verts de l’OIT;
  • l’exemple de l’Espagne en tant que pays devant relever de grands défis en matière d’emploi et d’environnement en raison de la baisse des investissements dans les énergies renouvelables et de la fermeture des mines de charbon. Selon Ana Belén Sánchez, coordonnatrice du département de la durabilité de la fondation Alternativas, le dialogue et la participation dans le processus décisionnel, associés au développement des compétences, à la recherche et développement et à des programmes de promotion des entreprises vertes, seront cruciaux pour assurer une transition équitable pour les travailleurs.

Enfin, le même matin, M. Guy Ryder, Directeur général du BIT, a ouvert la 106e session de la Conférence internationale du Travail à Genève en lançant un appel en faveur d’une écologisation indispensable du monde du travail: http://www.ilo.org/ilc/ILCSessions/106/media-centre/news/WCMS_556479/lang--en/index.htm.

Photos

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous