fr

Eduardo Rodríguez Calderón

Spécialiste d'ACTRAV au bureau de l'OIT pour les pays andins de Lima

Vous avez participé à des activités au Centre de Turin à deux périodes différentes de votre vie avec différentes capacités. Pouvez-vous raconter à nos lecteurs quelles sont les principales différences que vous avez relevées entre ces deux expériences?

Si vous me le permettez, je voudrais faire l'inverse et commencer par ce qu'elles ont en commun : les principes de l'OIT, synthétisés dans le concept de justice sociale et son application à travers les normes internationales du travail, qui sont, sans aucun doute, l’expression du plus grand exercice de la démocratie au monde. J'ai participé au séminaire pour me familiariser avec le système des normes internationales du travail et leur relation avec les systèmes nationaux; et j’ai assisté à L'Académie pour approfondir, entre autre, mes connaissances sur les normes relatives à l'égalité des genres.

Quelques-unes des principales différences que j'ai relevé:

 

Le Séminaire

L'Académie

Public cible

30 juristes d'organisations de travailleurs, d'employeurs et du gouvernement

Des professionnels et experts de diverses professions, d'organisations d'employeurs, de travailleurs, de gouvernements et d'ONG, soit un total de 150 femmes et hommes.

De

Pays d'Amérique latine

Du monde entier

Objectif

Connaître le système international des normes internationales du travail et leur interaction avec le cadre constitutionnel et du travail des pays d'Amérique latine.

Comment promouvoir l'égalité hommes-femmes en utilisant les outils et les méthodes disponibles au niveau du système des Nations Unies, et les bonnes pratiques 

LANGUE

Espagnol

Espagnol, anglais, français et arabe

Durée

4 semaines (deux à Turin, une à Madrid et une autre à Genève)

2 semaines à Turin

Dynamique

Essentiellement des cours magistraux

Différentes méthodes et techniques de formation interactives

Corps enseignant

Fonctionnaires de l'OIT, experts des syndicats, du secteur privé et des gouvernements d'Italie et d'Espagne

Fonctionnaires de l'OIT, d’ONU Femmes et d’autres institutions

 

Plus particulièrement, quels étaient vos objectifs principaux et vos attentes concernant l'activité de formation de 1983 et l'Académie genre de 2015?

Mes objectifs pour le Séminaire étaient de m’approprier le système des normes de l'OIT et leur relation avec le système juridique mexicain; concernant l'Académie, ils étaient d'améliorer mon cadre conceptuel et méthodologique, afin d’exercer mes fonctions de spécialiste des Activités pour les travailleurs et influer sur la perspective genre au sein de l'équipe du Bureau de l'OIT pour les pays andins. Dans les deux cas, mes objectifs et attentes ont été satisfaits.

Quel a été l'impact de la première formation sur votre carrière, votre organisation et votre pays?

D'abord, en tant qu'enseignant, puis par la suite en qualité de coordinateur d'une licence en droit du travail au sein du Centre syndical d'études supérieures de la Confédération des travailleurs du Mexique (CTM), j'ai contribué à l'une des formations les plus complètes des dirigeants et conseillers syndicaux pour la défense et la promotion des intérêts des travailleurs et travailleuses de la CTM.

Lorsque j'étais Conseiller auprès du Comité mixte national de protection du salaire (CONAMPROS), organisme d'assistance technique du Congrès du travail du Mexique, elle m'a permis de tenir compte des normes de l'OIT relatives à la fixation des salaires et sa tutelle.

Cette formation m'a aussi été très utile lorsque je travaillais pour l'Organisation régionale interaméricaine de travailleurs, ORIT, (ancienne entité hémisphérique CIOSL), puis pour l'Union internationale de travailleurs de l'alimentation et depuis 1997 en ma qualité de fonctionnaire chargé des activités pour les travailleurs de l'OIT.

Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire à l'Académie genre?

Je suis le Point focal genre au sein du Bureau de l'OIT pour les pays andins, un poste qui exige de plus amples compétences et un fort engagement professionnel pour pouvoir contribuer à la promotion de l'égalité hommes-femmes.

Quels objectifs personnels ont motivé votre retour à Turin?

Je souhaitais disposer de méthodes et d'outils utiles pour incorporer la perspective d'égalité des genres dans mon travail et dans ma vie.

Et pour votre organisation?

Pour compléter ce que je viens de dire, je dirais que dans le domaine de la fourniture d'assistance technique aux organisations syndicales, mes objectifs étaient de contribuer à promouvoir des stratégies adéquates pour l'affiliation des femmes et des stratégies de négociation collective avec une perspective de genre; et  de redoubler d'efforts pour que la Convention nº189 finisse d'être ratifiée dans les pays andins et qu'elle soit appliquée et respectée dans les pays qui l'ont déjà fait, au bénéfice direct de l'un des groupes de femmes les plus exclus des avantages sociaux et de la sécurité sociale. Je souhaitais également contribuer à intensifier les efforts pour que les principes et les droits contenus dans les conventions, comme dans les Conventions nº100, 111 et 156 deviennent réalité, pour pouvoir changer l'image de nos sociétés, caractérisées par la discrimination et l'inégalité. Et enfin, je voulais soutenir l'intégration de la dimension de genre dans le plan de travail du Bureau.

Vous vous êtes retrouvé dans un Centre complètement nouveau. Qu'en pensez-vous?

En effet, les installations ont été rénovées et sont plus confortables. Le Centre dispose d'équipements modernes et plus en accord avec les exigences d'un centre de formation international.

Que diriez-vous à un futur participant de nos activités de formation, suite à vos deux expériences?

Je lui dirais que la formation dans ce Centre est une bonne expérience de vie qui le marquera et l'engagera à lutter pour la justice sociale.

Je lui dirais qu'il vienne, que cela en vaut la peine, que ce sera pour lui une occasion de renouvellement et de développement professionnels, qu'il pourra établir et faire partie d’un réseau de professionnels engagés envers le développement qui l'aideront à avoir une vision plus complète du monde du travail.

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous