fr

03 avril 2017 - 13 avril 2017

Achats publics durables: droits de l'homme, environnement et développement économique

03 avril 2017 - 13 avril 2017

Achats publics durables: droits de l'homme, environnement et développement économique

Achats publics durables: droits de l'homme, environnement et développement économique

Informations sur les cours

03 avril 2017 - 13 avril 2017

Français

Turin

Code: A9010401

Français

Date limite: 24 mars 2017

facebook twitter google plus linkedin whatsapp

L'objectif principal poursuivi dans cette formation est que les participants se familiarisent avec les concepts du développement durable et qu'ils s'approprient les techniques, mécanismes et instruments qui permettent de le promouvoir au travers des marchés publics, en particulier par la promotion de l'innovation, du respect des droits de l'homme et des normes du travail, de la création d'emplois, du développement local, de pratiques respectueuses de l'environnement social et de l'écosystème.

La description

La description

L'objectif principal poursuivi dans cette formation est que les participants se familiarisent avec les concepts du développement durable et qu'ils s'approprient les techniques, mécanismes et instruments qui permettent de le promouvoir au travers des marchés publics, en particulier par la promotion de l'innovation, du respect des droits de l'homme et des normes du travail, de la création d'emplois, du développement local, de pratiques respectueuses de l'environnement social et de l'écosystème.

Groupe cible

Groupe cible

Professionnels du domaine des marchés publics et de l'approvisionnement; concepteurs et gestionnaires de programmes des organisations internationales (UE, OIT, PNUE, BM, BAD, etc.) et des institutions nationales chargées des questions de développement durable; acteurs du monde du travail et du développement local; responsables des autorités nationales chargées des marchés publics.

Information et coûts

Information et coûts

Le contexte

Le contexte

Les achats publics durables sont considérés comme tels lorsque les organisations impliquées mettent en place des systèmes et processus par lesquels ils répondent dans l’immédiat aux besoins en acquérant des biens, des services et des travaux, mais tout en cherchant à maximiser les retombées positives pour la société et l’économie et tout en cherchant à minimiser les impacts négatifs sur l’environnement qui pourraient résulter de l’exécution de marchés publics. Malheureusement, les politiques et directives ont souvent fait de la course au moins-disant et de recherche du moindre coût l’unique objectif, ce qui a longtemps aveuglé les autorités par rapport aux externalités positives et négatives de l’exécution des marchés publics. En effet, ces questions ont initialement été traitées par les organisations du secteur privé ayant un intérêt pour la responsabilité sociale et environnementale des entreprises et par les agences des Nations Unies, les acteurs de la société civile engagés dans la protection des droits de l’homme, de l’environnement et de la biodiversité. Cependant, depuis peu l’intérêt des responsables chargés des marchés publics et des financements s’est développé. Cet intérêt croissant se retrouve aujourd’hui au cœur du débat, et certains pays, comme les États membres de l’Union européenne, ont récemment inséré le développement durable au cœur de leurs politiques et directives sur les marchés publics. En intégrant des facteurs et des critères qui considèrent les volets sociétal, économique et environnemental dans les processus de passation des marchés publics, les gouvernements se dotent d’un levier concret et puissant pour réaliser les objectifs du développement durable. Des objectifs qu’ils se sont donnés en matière de respect des droits de l’homme, de création d’emploi, de développement de petites et moyennes entreprises locales, de conservation et de protection de la biodiversité, d’utilisation et de recyclage de produits désuets et de réduction des gaz à effets de serre. De cette façon, les gouvernements, en plus de promouvoir un meilleur développement, agissent à titre de modèle pour les autres acteurs économiques.

Contenu

Contenu

Le cours abordera les thèmes suivants:

  • commande publique et développement durable: origine et concepts;
  • cadre légal national de promotion du développement durable et des achats publics durables;
  • intégration des fondamentaux du développement durable dans les processus de passation des marchés; droits du travail, développement économique, respect de l’environnement, etc.;
  • rôle du droit international par rapport à la commande publique durable;
  • investissements publics pour l’emploi et le développement durable;
  • marchés de travaux, approche à haute intensité de main-d’œuvre (HIMO) et celle des chantiers-écoles;
  • marchés de fournitures: multinationales, chaînes d’approvisionnement mondiales et droits de l’homme;
  • marchés de consultance pour un transfert d’expertise et un renforcement des capacités nationales.

Format et Méthodologie

Format et Méthodologie

Orientation sur l’apprenant

L’approche adoptée pour concevoir et réaliser les activités d’apprentissage est centrée sur l’apprenant et se base sur une méthodologie qui encourage la participation active, l’interaction et le partage d’expériences et de connaissances. Elle associe et mélange à la fois les notions théoriques et la pratique.

Connaissances, compétences et capacités personnelles

En plus de l’acquisition de connaissances et du développement de compétences, les objectifs d’apprentissage amènent également les participants à travailler leurs capacités personnelles, celles qui permettent d’améliorer le travail d’équipe, de créer les synergies nécessaires au succès, d’augmenter les occasions d’apprentissage organisationnel et d’améliorer la communication.

 Évaluation de la formation

Un cadre d’évaluation qui permet de mesurer la satisfaction et les acquis résultant de l’activité d’apprentissage amène les organisateurs et les participants à projeter la formation à l’intérieur du contexte professionnel et personnel des apprenants.  

 Matériel didactique

Le matériel didactique et les documents de référence sont distribués pendant le cours et ils sont mis en ligne sur le campus électronique du Centre pour assurer une meilleure accessibilité et pérennité.

 Réseautage international

Les activités d’apprentissage représentent une occasion de construire son réseau professionnel à l’échelon international. Certaines activités contiennent des forums de haut niveau, des visites d’étude et des activités de jumelage pertinentes pour les objectifs de la formation et donnent également aux participants l’occasion de se familiariser avec les pratiques d’excellence et les procédures appliquées dans le secteur privé et public d’autres pays sur d’autres continents. 

Comment s’inscrire

Comment s’inscrire

À qui s’adressent les cours?

Tous les cours réguliers sont ouverts aux candidats intéressés et impliqués dans la mise en oeuvre des projets de développement financés par les projets et programmes bilatéraux de développement et de coopération technique de l’Organisation internationale du Travail, des organisations et des agences des Nations Unies, de l’Union européenne et des banques multilatérales, qui disposent normalement de crédits pour la formation. Ils s’adressent également aux fonctionnaires pilotant des programmes de réforme du secteur public et aux responsables des marchés publics. Les gestionnaires qui travaillent pour les organisations internationales et les ONG qui participent à la conception, la mise en oeuvre et l’évaluation des projets sont également invités à s’inscrire.

Comment s’inscrire?

Les candidats intéressés peuvent effectuer l’inscription aux différents cours par l’entremise d’un formulaire standard disponible en ligne sur le site du Centre. L’inscription doit être accompagnée d’une lettre d’engagement dûment signée (avec cachet institutionnel) par l’institution ou l’organisation qui accepte de parrainer la participation à la formation.

Combien coûtent les cours?

Le coût de participation aux cours se divise en deux catégories, il comprend les frais didactiques et les frais de subsistance. Les coûts sont différents en fonction du programme de chaque cours. Les frais didactiques englobent la préparation, la mise en oeuvre et l’évaluation du cours; les livres et le matériel didactique; l’utilisation des infrastructures de formation et des services de soutien disponibles sur le campus, y compris l’accès à des ressources et bibliothèques en ligne. Les frais de subsistance englobent l’hébergement et les repas sur le campus du Centre; la blanchisserie (pour les cours de plus d’une semaine); un supplément pour les frais additionnels de voyage et de séjour en cas de voyage d’études; et l’assurance pour soins médicaux d’urgence. Les dépenses liées au voyage du participant entre le pays d’origine et Turin ne sont pas comprises (billet d’avion, visa, etc.) ainsi que les menues dépenses personnelles occasionnées par le séjour à Turin (transport en ville, communications, sorties, etc.) Les participants au programme de formation financent généralement leur inscription au travers des budgets de formation des projets de développement financés par les institutions financières internationales, des agences des Nations Unies, des agences de coopération technique bilatérale, des délégations de l’Union européenne, des gouvernements, des fonds d’appui à la formation continue et des entreprises privées engagées socialement. Les candidats sont invités à s’adresser directement aux organisations et aux institutions présentes dans leurs pays pour se renseigner sur la disponibilité de ces fonds. Pour de plus amples informations relatives aux politiques du CIF-OIT en matière de paiements, d’annulations et de remboursements, veuillez consulter le site web du Centre:

http://www.itcilo.org/fr/training-offer/how-to-apply

Contact us

gomap@itcilo.org

Frais de scolarité: 2200

Frais de séjour: 1250

Coût total: 3450

Plus d'information

 

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous