fr

Qui est qui?

Les directeurs

Giuseppe Casale est directeur adjoint du CIF-OIT et directeur de la Turin School of Development.

M. Casale est titulaire d’un diplôme en droit comparatif du travail de l’Université de Florence, d’un master en droit international et économie de la School of Advanced International Studies de l’Université Johns Hopkins de Washington D.C. et d’un doctorat en histoire du droit et relations professionnelles et d’emploi de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

Avant de rejoindre l’Organisation internationale du Travail, M. Casale a enseigné le droit comparatif du travail et les relations professionnelles à l’Université de Florence et à l’Université de Bari, ainsi que le droit international du travail à l’Université de Gorizia. Il a également bénéficié d’une bourse de recherche en droit international à l’Université Johns Hopkins et été chargé de cours en histoire des idées, histoire du droit et relations professionnelles et d’emploi à l’UCLA.

M. Casale intégra l’OIT en 1988 en tant que spécialiste de la législation du travail et des relations professionnelles. En 1995, il fut promu au poste de spécialiste principal en législation du travail et relations professionnelles au bureau de l’OIT de Budapest. Il retourna à Genève en 2002 en tant que Directeur adjoint du Département du dialogue social, de la législation du travail et de l’administration du travail. En 2009, il fut nommé Directeur du Programme d’administration et d’inspection du travail. Enfin, en juin 2014, il fut nommé Conseiller spécial auprès de la Directrice du Centre.

M. Casale est membre de plusieurs comités de recherche et scientifiques européens et internationaux. Il fut pendant de nombreuses années Secrétaire général de l’Association internationale des relations professionnelles (AIRP, aujourd’hui Association internationale des relations professionnelles et du travail, ILERA) et est actuellement Secrétaire général de la Société internationale de droit du travail et de la sécurité sociale, dont le siège est à Genève. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur le droit comparatif et international du travail et sur les relations professionnelles et d’emploi.

En 2015, il a été nommé directeur de la Turin School of Development.


 Andreas Klemmer est un expert en gestion de programmes de formation. Il est titulaire d’un Master en sciences politiques délivré par l’Université de Heidelberg (1994) ainsi que d’un doctorat en études du développement international de l’Institut allemand du développement (1996) et d’un diplôme d’études hispano-américaines de l’Université de Madrid (1990).

M. Klemmer a intégré l’OIT en 1996 en tant que Jeune Expert Associé au sein de son programme « Gérez mieux votre entreprise » pour l’Afrique australe et orientale basé au Zimbabwe. Il a géré consécutivement des projets de développement d’entreprises mis en place par l’OIT au Sri Lanka (2000-2004) et en Chine (2004-2006) avant d’être nommé expert de haut niveau en développement d’entreprises au sein de l’Équipe d’appui technique de l’OIT au travail décent pour l’Afrique australe et orientale, en Afrique du Sud.

En novembre 2013, M. Klemmer a été nommé directeur de la formation du Centre international de formation de l’OIT et a été chargé de la gestion du portefeuille des activités de formation et d’apprentissage du Centre. En janvier 2015, il a, en outre, pris la fonction de Assistant Director de la Turin School of Development afin de synchroniser les activités de formation et d’apprentissage du Centre avec ses programmes de master et d’aider le directeur de l’École à faciliter la mise en œuvre du programme annuel.


Les responsables d’activités et responsables adjoint(e)s du CIF-OIT

 

Samuel Asfaha est le chef du Programme des politiques et analyses de l’emploi (EPAP) du Centre international de formation de l’Organisation internationale du Travail (CIF-OIT). Ce programme propose des activités de formation et de développement des capacités portant sur les politiques de l’emploi et du marché du travail; les statistiques et l’analyse du marché du travail; le développement des compétences; l’emploi des jeunes; la transition vers l’économie formelle; les politiques macroéconomiques et sectorielles; et la création d’emplois décents dans des conditions de fragilité. Samuel est également le responsable et le directeur scientifique du master en économique du travail appliquée au développement et du master en droit commercial international organisés par la Turin School of Development.

Avant d’arriver au Centre en 2008, il avait travaillé pendant quatre ans à Genève en tant que chercheur et conseiller politique des négociateurs de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) provenant de pays en développement. Ses domaines d’expertise et d’intérêt sont les concepts macroéconomiques appliqués au développement, l’économie du travail, le commerce international et les normes de l’OMC.

Il a également été consultant auprès de plusieurs institutions nationales, régionales et internationales, telles que la Banque africaine de développement, l'Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD), l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), le Secrétariat du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, et l'Institut international du développement durable et des stratégies de politique commerciale et industrielle d'Afrique du Sud. Il est doctorant à l'Université d'Afrique du Sud et est titulaire d'un master en économie délivré par l'Université de Western Cape (Afrique du Sud) ainsi que d’un master en droit international et économie du World Trade Institute de l'Université de Berne (Suisse).

Parmi ses récentes publications et travaux de recherche en cours figurent les titres suivants: Explaining jobless growth in Africa (coauteur, à paraître); Assessing and addressing the effects of trade on employment (coauteur, à paraître); Economic policies in mineral-rich countries (chapitre), National revenue funds: their efficacy for fiscal stability and intergenerational equity et South-South cooperation for industrial development (coauteur).


  kruger.jpgRalf Krüger est responsable du Programme Développement Durable (PDD) du CIF-OIT. Ce programme gère tout un portefeuille d’activités de formation et de renforcement des capacités dans les domaines des marchés publics, de la gestion de cycle de projet, des emplois verts ainsi que des multinationales et du développement.

Le PDD couvre également quatre programmes de master sur des thèmes connexes, en collaboration avec l’Université de Turin. Avant de rejoindre le CIF-OIT, Ralf était économiste de recherche en chef pour la Banque Africaine de Développement où il travaillait sur les questions touchant au développement du secteur privé.

Ralf a par ailleurs travaillé pour la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et pour la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA); à ces deux postes, il a également contribué aux activités de recherche et de renforcement des capacités.

Auparavant, il a exercé comme chercheur et maître de conférences à l’Université de Giessen et comme consultant en stratégie pour Accenture Allemagne.  Au niveau professionnel, ses intérêts se portent vers les évaluations d’impact des projets d’investissement, les IDE et le développement, les questions liées à l’économie verte ainsi que les stratégies de développement. Ralf est docteur en économie et titulaire d’un MBA délivré par l’Université de Giessen, Allemagne, ainsi que d’une maîtrise en économie de l’Université du Wisconsin.


 Felix Martin-Daza est titulaire d’un diplôme en psychologie délivré par l’Université pontificale de Salamanque, Espagne, et d’un diplôme de troisième cycle en gestion d’entreprise délivré par l’école de commerce espagnole Escuela de Organización Industria.

Il était fonctionnaire au sein de l’Institut national de sécurité et d’hygiène au travail du ministère espagnol du Travail et de la Migration, où il était en charge des questions de recherche, de formation et d’assistance technique dans le domaine de la santé et la sécurité au travail. Dans ces fonctions, il a publié divers articles et brochures et a participé à la rédaction de six ouvrages, portant essentiellement sur la psychologie, l’ergonomie et les techniques de formation en milieu professionnel.

Il a rejoint le Centre en 1996 en tant qu’expert associé dans le cadre des activités dédiées aux pays d’Amérique latine. Depuis 1999, il est responsable des activités de formation ainsi que de la production des supports didactiques sur le thème de la santé et la sécurité au travail, de l’inspection du travail et des conditions de travail, dans le cadre du Programme de la protection sociale.


 Guillaume Mercier est titulaire d’un diplôme de maîtrise en gestion de projet délivré par l’Université du Québec à Montréal et il travaille depuis maintenant plus de dix ans dans les domaines de la gouvernance publique et de la gestion du développement. Une longue expérience acquise plus particulièrement grâce à la réalisation de missions de service-conseil, de projets de renforcement des capacités et l’organisation d’activités d’apprentissage dans ces deux domaines techniques en Afrique, en Europe et en Asie.

Dans le cadre des activités de la Turin School of Development, Monsieur Mercier s’intéresse aux questions liées à la gouvernance des systèmes qui encadrent juridiquement les marchés publics, à la gestion des contrats publics et à la lutte contre la corruption.

Monsieur Mercier est depuis 2013 codirecteur du Master sur la gouvernance et le management des marchés publics en appui au développement durable offert par le Centre en collaboration avec l’Université de Turin, l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) et Expertise France.

Toujours dans le cadre des activités de la Turin School of Development, Monsieur Mercier participe activement depuis 2013 au Master Management of Development à titre d’expert et également en qualité de membre du comité scientifique.

Au niveau de l’OIT, Monsieur Mercier est responsable des activités d’apprentissage pour le personnel de l’organisation et les mandants impliqués dans les activités de coopération pour le développement.


 Blerina Pogace est spécialiste de la formation aux marchés publics au CIF-OIT et est chargée du programme de formation à la gestion des marchés publics offert en anglais et en russe qui inclut le Master en Gestion des marchés publics pour le développement durable.

Elle est titulaire d'une Maîtrise de droit avec mention (MA Hons) de l'Université de Turin et d'un Doctorat en droit international comparé et intégration de l'Université de Naples portant sur les aspects économiques et environnementaux de la passation des marchés publics. Avant de rejoindre le Centre, elle a travaillé en tant que consultante en droit administratif et européen pour le secteur public et le secteur privé dans le domaine des contrats de marchés publics, l'aide publique, l'environnement et les énergies renouvelables.

Depuis 2006, elle travaille sur les programmes de formation du Centre portant sur la passation des marchés publics en conformité avec les normes internationales reconnues, ainsi que sur des projets de renforcement des compétences pour soutenir les réformes nationales dans le domaine des marchés publics conformément aux accords internationaux et régionaux connexes et aux directives en matière de passation de marchés publics émises par les institutions financières internationales.


Linda Deelen.jpg

Linda Deelen est la directrice du Programme de l'entreprise, de la microfinance et du développement local (EMLD) du Centre international de formation de l'OIT, qui propose une série d'activités de formation et de renforcement des capacités dans le domaine du développement des PME, des services financiers, du développement rural et local, des coopératives et de l'économie sociale et solidaire. Le Programme organise deux masters, en anglais et en espagnol, sur le patrimoine mondial et les projets culturels pour le développement, en partenariat avec l'Université de Turin et de Barcelone.

Avant de rejoindre le Centre, Linda a travaillé comme spécialiste des entreprises pour l'Organisation internationale du Travail, aussi bien au siège à Genève que dans différents bureaux régionaux d'Asie et d'Amérique latine. Pendant plus de 20 ans elle a fourni des services d'appui technique, de formation et de conseils à des institutions publiques et privées sur le développement du secteur privé, et en particulier sur les petites et moyennes entreprises.

Linda est titulaire d'un Master en agronomie de l'Université de Wageningen (Pays-Bas). Ses dernières publications comprennent: Políticas para la formalización de las micro y pequeñas empresas en América Latina (dir. de publication), La situación de la micro y pequeña empresa en Chile (coauteur), Guarantee funds for small enterprises (coauteur), et Leasing for small and micro enterprises (coauteur).


Margarita Lalayan exerce les fonctions de responsable principale de programmes au Centre international de formation de l'OIT et de responsable d'activités du programme de Master. Elle s'occupe également du renforcement des capacités et des programmes de formation «Assurer le fonctionnement de la microfinance». Elle est responsable de la gestion globale et de la mise en place de plusieurs projets financés par des bailleurs de fonds et des relations avec les principaux bailleurs de fonds des programmes de microfinance. Elle organise aussi des activités de formation à Turin et sur le terrain, et gère les relations avec les principaux consultants et avec le réseau de formateurs internationaux certifiés par le CIF-OIT.

Margarita Lalayan dispose de 16 ans d'expérience dans la microfinance et le développement. Avant de rejoindre le CIF-OIT, elle a pris part à plusieurs projets de formation et de recherche consacrés au développement organisationnel et la planification stratégique, le développement de produits, les études de marché et autres aspects de la microfinance. En tant que responsable des finances et consultante en microfinance, elle a participé à plusieurs initiatives de professionnels et d'associations dans 20 pays. Elle possède une vaste expérience dans la formation au niveau international (Afrique, Asie, Europe, Caucase, Asie centrale et région MENA) et est intervenue dans de nombreuses conférences et manifestations régionales. Elle est l'auteur ou le coauteur de plusieurs guides de formations, études de cas et autres publications.


Maria José Mallo Carrera est administratrice de programmes au sein du Département de l'entreprise, de la microfinance et du développement local. Elle a participé à l'élaboration des contenus pédagogiques et à la mise en place de ce programme de formation. En tant que responsable du Master pour le compte du CIF-OIT, elle soutient les processus de gestion, promotion, formation à distance et développement du programme présentiel, en collaboration avec l'Université de Barcelone. María José a exercé ses compétences dans le domaine du développement local et dispose d'une grande expérience dans la conception et mise en place d'actions de formation, la gestion d'environnements virtuels d'apprentissage, la conception de matériel didactique et l'utilisation de méthodes et techniques pour la formation présentielle et à distance.


Directeurs scientifiques

 

Roberto Caranta est professeur titulaire de droit administratif à la faculté de droit de l'Université de Turin. Il a été professeur invité à l'Université d’Aix-Marseille (2015-16).

Il dirige, avec Steen Treumer, la série de publications European Procurement Law Series, DJØF (Copenhague). Il est membre des réseaux de recherche Public Contracts in Legal Globalization/Contrats Publics dans la Globalisation Juridique et PLAN (Procurement Law Academic Network).

Parmi ses derniers travaux figurent les publications suivantes: Award criteria under EU law (old and new) in M. COMBA – S. TREUMER (dir. de publication), Award of Contracts in EU Procurements, Copenhague, DJØF, 2013, 21; EU Public Contract Law. Public Procurement and Beyond, Bruxelles, Bruylant, 2014 (avec M. Trybus, G. Edelstam); Sustainable Procurement, in M. TRYBUS, R. CARANTA, G. EDELSTAM (dir. de publication) EU Public Contract Law. Public Procurement and Beyond, Bruxelles, Bruylant, 2014, 165; General Report, in U. NEERGAARD, C. JACKSON, G.S. ØLYKKE (dir. de publication) Public Procurement Law: Limitations, Opportunities and Paradoxes. The XXVI FIDE Congress in Copenhagen, 2014 Congress Publications Vol. 3, Copenhague, DJØF, 2014, 79; Modernising Public Procurement: The New Directive, Copenhague, DJØF, 2014 (avec F. LICHÈRE et S. TREUMER); Mapping the margins of EU public contracts law: covered, mixed, excluded and special contracts, in F. LICHÈRE, R. CARANTA et S. TREUMER (eds), Modernising Public Procurement: The New Directive, Copenhague, DJØF, 2014, 67; Les exigences systémiques dans le droit administratif de l'Union européenne in C. Blumann – F. Picod (dir.), Annuaire de Droit de l'Union Européenne 2012 (Paris, Editions Panthéon Assas, 2014), 21; The changes to the public contract directives and the story they tell about how EU law works, in Common Market Law Review 2015, 391; Remedies in EU Public Contract Law: The Proceduralisation of EU Public Procurement Legislation, in Rev. Eur. Adm. Law, 2015, 75.


 

Mario Comba est professeur titulaire en droit public comparé au sein du département de droit de l’université de Turin (Italie). Il est président de l’Institut des études internationales du département de sciences politiques et directeur du master GOMAP (gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable) géré communément par l’université de Turin, l’Institut d’études politiques de Paris et le CIF-OIT Turin. Il est à la fois membre du réseau de recherche pour les contrats publics dans la mondialisation juridique et de PLAN (Réseau universitaire du droit des marchés). Il est responsable de l’unité de Turin dédiée aux projets de recherche nationaux sur la jurisprudence et les pluralismes et financée par le ministère de l’Education.


 

Roberto Leombruni est maître de conférences en économétrie à l’université de Turin où il enseigne l’économétrie et les méthodes d’évaluation d’analyse politique. Il est directeur du master en économie du travail appliquée pour les pays en développement au sein du CIF-OIT. Il y enseigne les modèles de micro-simulation et les données administratives. Ses travaux de recherche portent principalement sur les dynamiques du marché du travail et les rapports entre travail et santé. Il travaille actuellement sur un modèle de micro-simulation des histoires du travail et de la santé en Italie, en s’intéressant plus particulièrement aux inégalités socio-économiques et au rôle des politiques de protection sociale dans la réduction de leurs impacts négatifs sur la santé.


 

Canzio Romano est Maître de conférences en médecine du travail à l’université de Turin au sein du département de santé publique et pédiatrie.  Le professeur Romano est actuellement directeur de l’Institut de spécialisation en médecine du travail et directeur du master de sécurité et santé au travail du CIF-OIT. Il est l’auteur de plus de 200 publications scientifiques portant essentiellement sur les maladies respiratoires, les allergies professionnelles, l’hygiène et les espaces de travail. Né en 1949 à Turin, il a été diplômé en médecine et chirurgie en 1973, en médecine du travail en 1976, en maladies respiratoires en 1981 et en allergologie et immunologie clinique en 1985.


 

Cristina Poncibo est maître de conférences en droit comparé au sein du département de droit de l’université de Turin et membre du Centre pour le droit comparé et international. Elle enseigne les systèmes du droit comparé et la méthodologie de recherche en droit comparé aux étudiants de premier cycle universitaire, le droit comparé des contrats et l’économie. Elle s’intéresse plus particulièrement à tous les aspects du droit comparé fondamental, du droit comparé privé, du droit comparé des contrats et du droit économique. Depuis 2006, le professeur Poncibo est conférencière et membre du Comité scientifique du master en droit commercial international (CIF-OIT). Elle est actuellement directrice du programme de master en droit et membre du Centre interdisciplinaire des études de genre ainsi que de l’Institut des études européennes de l’université de Turin. Elle participe également à des projets de recherche internationaux et européens. Parmi ses récents projets de recherche figurent notamment : « La construction de la culture du droit européen » (CDCT), « La rédaction de documents légaux multilingues dans les organisations internationales et administrations publiques » (Commission européenne) et « Le recours collectif européen » (BIICL, Royaume-Uni). En outre, elle intervient activement en tant qu’experte en droit international sur des projets de réforme légale financés par des donateurs et soutenus par la Commission européenne, les délégations de l’UE et l’Organisation internationale du Travail des Nations unies. 


 

Carlo Salone est professeur associé de géographie politique et économique à l'Université de Turin, où il enseigne la géographie régionale du développement (1er niveau du M.A. en économie) et le développement territorial (2nd niveau du diplôme en économie de l'environnement, de la culture et du territoire). Après avoir été professeur invité en France (Paris 10 et Paris 12), en Espagne (école doctorale de géographie et planification de Gérone) et Finlande (école doctorale de géographie d’Oulu), il enseigne actuellement à l'UPEC (Université Paris-Est Créteil), Paris et Lyon 2-Lumière.

Il développe ses recherches au Département Interuniversitaire des études régionales et urbaines et de la planification (DIST, auparavant le DITer) de l'École polytechnique et l'Université de Turin, en se spécialisant dans la planification spatiale européenne, l'innovation dans les politiques territoriales, les pratiques de développement local dans l'Union Européenne, et plus récemment l'économie culturelle des villes. Il a également travaillé sur la capacité institutionnelle des régions au sein du programme ESPON 2013 et a fait partie de l'équipe italienne du projet 1.1.1 sur le polycentrisme et le projet 2.3.1 sur l'application du SDEC du programme ESPON 2006.

Auparavant, il a travaillé au sein du PEAT (programme d'étude sur l'aménagement du territoire européen) sur le thème de la «typologie des villes». Il a pris part à de nombreux PRIN (programmes nationaux de recherche financés par le ministère de l'Éducation italien) et coordonné des équipes de recherche exerçant des activités de conseils auprès des autorités locales.

Il est l'auteur, seul ou en collaboration avec d'autres chercheurs, de nombreuses publications sur le Schéma de développement de l'espace communautaire, la planification spatiale européenne, les politiques territoriales européennes et le nouveau régionalisme. De 2008 à 2012 il a dirigé Eu-Polis, un centre de recherche polytechnique spécialisé dans les systèmes urbains européens.

Avant d'exercer des fonctions universitaires, il s'est occupé du secrétariat technique du Département des zones urbaines de la Présidence italienne du Conseil des ministres en 1997 et 1998, puis il a été nommé comme expert auprès de la Division des affaires urbaines du Service du développement territorial de l'OCDE. Ces cinq dernières années, il a travaillé comme consultant, auprès des autorités locales et régionales du Piémont, en planification stratégique métropolitaine (Torino Internazionale) et politiques régionales (Provincia di Torino et Regione Piemonte).


 

Alessandro Cogo est titulaire d'un diplôme de droit de l'Université de Turin obtenu en 2002 et d'un doctorat en droit de la propriété intellectuelle délivré par les Universités de Pavie et Munich. Il est maître de conférences à l'Université de Turin et enseigne le droit de la propriété intellectuelle à l'Université du Piémont oriental.

Auteur d'un livre sur les contrats de droits d'auteur, d'études doctrinales et d'analyses de la jurisprudence, il se consacre actuellement à la responsabilité en matière de violation des DPI.

 


Egidio Dansero

Egidio Dansero est professeur de géographie politique et économique au Département des cultures, de la politique et de la société de l'Université de Turin et représentant du doyen de l'Université sur la coopération au développement interuniversitaire.
Membre de quelques associations scientifiques et de comités de rédaction de revues, le professeur Dansereau a axé ses principaux centres d'intérêt sur les domaines suivants :

- Les processus et politiques industriels de valorisation du patrimoine, la régénération des sites abandonnés et le développement local dans les territoires d'ancienne industrialisation ;

- Durabilité et développement local ;

- Questions environnementales, description géographique et représentation cartographique ;

- Méga-événements, Jeux Olympiques, mutations territoriales et développement local ;

- Coopération décentralisée et parcs naturels ;

- Les énergies renouvelables et l'espace : l'éco-restructuration, l'utilisation des terres et l'aménagement du territoire et les systèmes d'acteurs locaux/régionaux dans l'analyse et l'élaboration des politiques énergétiques et environnementales ;

- Les conflits environnementaux, la représentation de l'espace et les valeurs locales dans le projet d'un nouveau corridor ferroviaire entre Turin et Lyon ;

- La relation ville-montagne, le développement du tourisme et les nouveaux montagnards de l'arc alpin.

International Training Centre of the ILO

Viale Maestri del Lavoro, 10
10127 Turin - Italy

Contactez nous